ZTE déploie du LTE-A à 300 Mbit/s à Hong Kong

4GRéseaux
ZTE au MWC2013

ZTE a profité des deux larges bandes de fréquences 1800 et 2600 MHz de l’opérateur CSL pour démontrer ses capacités technologiques en matière de LTE-Advanced.

L’évolution des très hauts débits mobiles se poursuit avec le LTE-Advanced (LTE-A), possible transition entre la 4G et la future 5G. Notamment chez ZTE.

Agrégation de porteuses

Le fournisseur chinois vient de faire une démonstration de ses solutions d’agrégation de porteuses pour CSL Limited. Celles-ci permettront au principal opérateur de réseau mobile de Hong Kong d’atteindre les 300 Mbit/s de bande passante en mobilité.

Au-delà de l’élargissement du spectre disponible, l’agrégation de bandes sur différentes fréquences de porteuses réduit significativement les risques d’interférences provoqués par la proximité de cellules voisines partageant la même bande. Et, ainsi, améliore grandement les performances des réseaux LTE (un principe également applicable à la 3G comme le fait SFR en France avec le Dual Carrier).

Optimiser les spectres

C’est en tirant parti des deux larges spectres de 20 MHz dont CSL dispose sur chacune des bandes 1800 MHz et 2600 MHz que ZTE est parvenu à atteindre les 300 Mbit/s. « La norme LTE-A est l’étape suivante dans l’évolution du service de réseau 4G LTE pour CSL et ses clients, qui nous permet d’optimiser notre avantage en matière de spectre », confirme Phil Mottram, PDG de l’opérateur hongkongais.

« Le déploiement de la technologie d’agrégation de porteuses de ZTE permettra à CSL de renforcer sa position de premier opérateur à Hong-Kong », renchérit Julian Wang, directeur général pour Hong-Kong chez ZTE.

Du 300 Mbit/s inexploitable aujourd’hui

Reste à savoir qui pourra profiter des 300 Mbit/s uniquement supportés par les terminaux LTE de catégorie 5. Or, à notre connaissance, seuls les terminaux de catégorie 4 (150 Mbit/s) sont aujourd’hui disponibles sur le marché. L’arrivée du LTE-A à 300 Mbit/s sera, dans un premier temps du moins, un luxe auquel peu d’utilisateurs (pour ne pas dire aucun) auront accès. A moins que CSL n’attende les premiers terminaux compatibles pour commercialiser son offre.

ZTE n’est pas le seul à s’attaquer au LTE-A qui doit ouvrir les portes du gigabit. En Asie, SK Telekom a annoncé, en juin dernier, le premier réseau commercial LTE-A à Séoul (Corée). De son côté, Ericsson s’est appuyé sur l’opérateur australien Teltra, et ses bandes 900 et 1800 MHz jusqu’alors dévolues à la 2G, pour opérer ses premières solutions LTE-A au cœur de l’été.


Voir aussi
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes
Silicon.fr fait peau neuve sur iOS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur