L’Arcep tacle Free et SFR sur les cartes de couverture 4G

4GMobilitéRéseaux

Si les couvertures 4G d’Orange et Bouygues Telecom correspondent bien aux cartes affichées sur leurs sites, il en va autrement de Free et, surtout, SFR. L’Arcep leur demande de revoir leurs copies.

Les cartes de couverture 4G affichées par les opérateurs sur leurs sites sont-elles fiables pour permettre aux consommateurs de faire un choix serein ? L’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) a voulu en avoir le cœur net. Dans la foulée de son rapport sur la qualité des services 3G présenté en juin dernier, l’Autorité a publié, jeudi 10 juillet, son observatoire sur la qualité de couverture 2G/3G/4G des opérateurs comparée à ses propres données réalisées à partir de près de 300 000 mesures sur l’ensemble du territoire en un an.

Orange et Bouygues Telecom conformes

Il en ressort que « les cartes 4G de Bouygues Telecom et Orange présentaient un bon niveau de fiabilité ». Autrement dit, les services 4G affichées sur les cartes étaient toujours disponibles « hormis quelques rares incohérences ponctuelles ». Selon leurs déclarations, validées par l’Arcep, Orange et Bouygues Telecom couvrent respectivement 66% et 70% de la population en 4G.

Il en va autrement des deux autres opérateurs de réseaux mobiles. « La fiabilité des cartes 4G de Free Mobile, mais surtout de SFR, était en revanche plus faible », indique le régulateur. Les deux acteurs ont dû revoir leur copie et présenter de nouvelles cartes de couverture plus conformes à la réalité. Ce qu’a fait SFR dans l’urgence. Free promet pour sa part une mise à jour pour le 18 juillet prochain… dont l’Arcep ne manquera pas, promet-elle, de vérifier la pertinence.

Une couverture plus faible pour une carte plus fiable

Conséquence de ces mises à jour : les cartes « présentent désormais une couverture plus faible mais un niveau de fiabilité plus élevé ». On découvre alors que, avec 24% de la population couverte, Free n’est pas très loin des 30% de SFR qui, à la différence de son concurrent, a pourtant investit dans les fréquences 800 MHz à plus longues portées et meilleures pénétrations des bâtiments que le 2600 MHz auquel se limite la filiale d’Iliad. Selon les derniers chiffres de l’Agence des fréquences, SFR exploitait 1 774 antennes 4G (dont 1 531 en 800 MHz) tandis que Free en avait allumées 1 411 (toutes en 2600 MHz).

L’Arcep en a profité pour confirmer « la bonne fiabilité [des] cartes » 3G des opérateurs, en matière de services et non sous le seul angle du réseau déployé. Ce qui permet à Free d’afficher un taux d’accessibilité à ses services mobiles 3G pour 98,5% de la population (alors que son réseau est, au mieux, déployé sur 65% aujourd’hui). Grâce à l’accord d’itinérance signé avec Orange dont le réseau couvre 99% de la population tout comme celui de SFR. Bouygues Telecom se tient un peu à l’écart avec 96,5% environ de la population couverte.

Arcep 4g couverture 1er juillet 2014


Lire également
L’Arcep plaide pour un secteur des télécoms redynamisé
Free, SFR, Bouygues Telecom et Orange dans le viseur de l’Arcep


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur