Blackberry élargit son offre de sécurité au partage de fichiers avec WatchDox

AppsCollaborationDSILogicielsMiddlewareMobilitéPolitique de sécuritéProjetsSécuritéSmartphonesTablettes
BlackBerry-Logo-480x250

Blackberry annonce l’acquisition de WatchDox, une société spécialisée dans la sécurisation et le contrôle à distance des fichiers de l’entreprise.

Blackberry vient d’annoncer l’acquisition de WatchDox. Cette entreprise créée en 2008 (sous le nom de Confidela) et installée à Palo Alto (Californie) avec des bureaux de R&D à Petah Tikva (Israël) est spécialisée dans la sécurisation des documents. Elle fournit une solution de gestion des droits numériques (DRM) de fichiers synchronisés et partagés (EFSS pour enterprise file-sync-and-share solution) qui vise à sécuriser les documents sur tous types de terminaux, fixes (PC) ou mobiles (smartphones, tablettes).

L’offre de WatchDog apporte aux gestionnaires une visibilité sur le cycle de vie du fichier (édition, copie, impression, transfert). L’entreprise peut même révoquer les droits d’accès des fichiers ou même les supprimer à distance, que ce soit dans une infrastructure Cloud ou sur site. Les administrateurs peuvent également bloquer les accès des fichiers jugés compromis dans le cadre d’une fuite de donnée, voire les supprimer au besoin. En d’autre termes, la solution de WatchDox apporte, sur le papier, un contrôle total des contenus de l’entreprise.

WatchDox intégré à BES12

Une solution de contrôle que Blackberry entend intégrer à BES12 (Blackberry Enterprise Services). La plate-forme de gestion de la mobilité en entreprise s’inscrit comme la fondation de l’offre de services du Canadien, autour de la sécurité, la communication, la productivité, la collaboration voire les objets connectés, quel que soit la plate-forme mobile utilisé par les clients. « BlackBerry cherche sans cesse à étendre son potentiel sur la sécurité des données de sorte qu’elle permet une plus grande collaboration et le partage plutôt que de créer des limites, commente John Chen, PDG BlackBerry. Cette acquisition représente une autre étape clé alors que nous basculons BlackBerry vers une plateforme de choix pour les logiciels et applications sécurisés de communication mobile, en soutenant tous les appareils et systèmes d’exploitation. »

Comme celles de SecuSmart et Movirtu en 2014, WatchDox vient en effet renforcer la stratégie de Waterloo de développer une offre logiciels et services pour les entreprises afin de palier le recul du constructeur sur le marché des smartphones. Une stratégie qui donne des résultats. Lors de la présentation de ses derniers résultats en mars, Blackberry a affiché son premier trimestre bénéficiaire depuis plusieurs années. Les termes de la transaction ne sont pas publics. La presse israélienne avance de son côté une opération entre 100 et 150 millions de dollars.


Lire également
Médéric Leborgne, Blackberry : « BES12 est une fondation de services »
SecuTablet : une tablette BlackBerry sécurisée… sous Android


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur