Cadres IT : à qui profite la pénurie de compétences ?

Le volume d’offres d’emploi cadre dans l’informatique retrouve son niveau d’avant la crise sanitaire, relève l’Association pour l’emploi des cadres (Apec) à l’appui de deux études.

Au 1er semestre 2021, deux tiers des offres IT sur le site Apec.fr ont concerné trois familles de métiers : le développement informatique (les trois quarts ciblant des développeurs), la gestion de projets IT (les offres adressent à 70% des chefs de projets), les infrastructures et les systèmes (des ingénieurs et administrateurs systèmes d’information dans 63% des cas).

Mais ce sont les annonces à l’attention des data analysts (+350% d’offres en 2021), des ingénieurs data (+155% sur la même période) et des chief data officers (CDO) / responsables des données (+113%) qui ont enregistré les plus fortes progressions en glissement annuel.

Ingénieurs, CDO et consultants cybersécurité

Ces six dernières années, les ingénieurs (sécurité, réseaux, data, télécoms), administrateurs réseaux, data analysts, consultants en cybersécurité et responsables des données ont été les métiers IT pour lesquels les volumes d’offres d’emploi ont le plus progressé.

En 2022, la dynamique devrait se poursuivre. « Pour certains métiers aux compétences en constante évolution, les tensions pourraient se cristalliser et les difficultés de recrutement s’accentuer », a expliqué Sébastien Thernisien, responsable du pôle valorisation de données.

La guerre des talents que se livrent les entreprises profitent à certains profils très sollicités. C’est particulièrement le cas dans l’ingénierie, les données et la sécurité cyber, où les recrutements anticipés comme ardus restent difficiles à concrétiser pour les organisations.

(crédit photo © Shutterstock)