Emploi : comment recruter des profils IT sur-sollicités

DéveloppeursDSIProjetsSSII

Les développeurs sur-sollicités sur les réseaux sociaux saturent. Les managers RH devraient revoir leur copie, avec le soutien des opérationnels, selon Tekkit.io.

En France, certains profils techniques, parmi lesquels des ingénieurs, des développeurs et des data scientists, croulent sous les sollicitations des entreprises.

Mais leurs méthodes de recrutement ne répondent pas forcément aux attentes d’experts que le marché s’arrache. C’est en tout cas le point de vue défendu par Tekkit.io. Un réseau social professionnel des métiers de l’IT et de l’ingénierie propulsé par Carrevolutis.

Selon une étude* promue par Tekkit.io, les entreprises privilégient les réseaux sociaux (70%) comme canaux de contact, devant l’email (25%) et d’autres outils de communication (téléphone, texto) (5%)… Mais les recruteurs manquent souvent leur cible.

En outre, les profils IT experts reçoivent en moyenne 28 propositions d’emploi par semaine, dont 8 seulement en adéquation avec leurs compétences et profil techniques.

Pour Tekkit.io, une approche plus ciblée et spécialisée du recrutement s’impose.

L’entreprise francilienne part du constat suivant : la fonction informatique devrait encore recruter le plus de cadres en 2019. De surcroît, ce sont les volumes de recrutements IT qui augmenteraient le plus par rapport à 2018 : entre +10% et +19% (source: Apec).

Ouvrir davantage les métiers de l’IT aux femmes est une solution pour répondre au déficit de profils qualifiés. Malgré tout, l’industrie peine à endiguer leur sous-représentation (les femmes constituent 27,5% des effectifs du numérique en France et moins de 10% des développeurs).

Le marché déplore pourtant que « la France ne forme pas assez d’ingénieurs » (le nombre de filles en école d’ingénieurs stagne autour des 15%).

Opérationnels, RH, IT

Aussi, plus de 8 entreprises sur 10 jugent « difficiles » les recrutements dans l’informatique. Cette « tension » s’explique par l’inadéquation entre l’offre et la demande de compétences disponibles et par la forte concurrence que se livrent les ESN.

Comment mieux faire pour lutter contre la pénurie de compétences IT ?

Pour Tekkit.io, les DRH, les dirigeants opérationnels (DSI, CTO…) et les managers métiers devraient tous être impliqués dans le processus d’embauche de profils IT. L’entreprise en fera la démonstration lors d’une soirée de recrutement Tekkit Connect le 21 mai 2019.

*Étude interne réalisée auprès d’un échantillon de 2 327 personnes et professionnels du secteur IT.

(crédit photo © shutterstock)

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur