Externalisation IT : un marché dopé par le Cloud

CloudIAASProjets
instinct-cloud-modele-BIS-chronique-paul-nauges

La région EMEA affiche la plus forte croissance en glissement annuel (+56%) pour les offres IaaS et SaaS au troisième trimestre 2018, selon ISG.

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Portée par les contrats « as-a-service », la dynamique du marché de l’externalisation informatique se confirme, rapporte Information Services Group (ISG).

Au troisième trimestre 2018, la valeur annuelle des contrats d’outsourcing et de services a atteint 3,3 milliards d’euros dans la région Europe, Moyen-Orient, Afrique (EMEA). Un chiffre en hausse de 56% par rapport à la même période l’an dernier.

Très demandés, les contrats d’externalisation Cloud (IaaS, PaaS, SaaS) ont progressé de 56% pour atteindre 1,3 milliard d’euros.

« La zone EMEA affiche au dernier trimestre la plus forte croissance en glissement annuel pour les offres IaaS et SaaS des trois régions analysées par l’ISG Index [Monde, EMEA, Asie-Pacifique] », a déclaré Lyonel Roüast, président d’ISG SEMEA, cité dans un communiqué.

L’outsourcing IT traditionnel n’est pas en reste. Après un début d’année difficile, ce segment – externalisation des activités informatiques (ITO) et des processus d’affaires (BPO) – a affiché une croissance de 55% à 2 milliards d’euros au T3 2018.

La situation peut grandement varier d’un pays à l’autre.

La France à contre-courant

Au niveau mondial, la valeur de l’externalisation IT a progressé de 19% à 9,4 milliards d’euros au troisième trimestre. La valeur de contrats « as-a-service » a atteint 4,6 Md€ (+47%). Tandis que l’outsourcing traditionnel est resté stable à 4,8 Md€.

En France, le nombre de contrats signés a baissé de 36%. Et la valeur des contrats de sourcing traditionnel a reculé de 8% par rapport au 3e trimestre très dynamique de 2017.

Au Royaume-Uni, des incertitudes associées aux modalités du Brexit (sortie effective de l’Union européenne) pèsent. La progression du marché de 40% en glissement annuel étant « la plus faible sur plus d’une décennie » pour le Royaume-Uni, observe ISG.

En revanche, les DACH (Allemagne, Autriche, Suisse) et les pays nordiques affichent une croissance à trois chiffres (+160% pour le sourcing traditionnel). Dans ce contexte, la zone EMEA devrait contribuer à la croissance mondiale du marché sur l’ensemble de l’année.

(crédit photo © shutterstock)

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :