Avec FieldGlass, SAP se renforce encore un peu plus dans le Saas

CloudLogiciels

La touche de colle qui va unir Ariba (achats) et SuccessFactors (RH). SAP met la main sur un éditeur de solutions Saas spécialisées dans la gestion des salariés occasionnels.

FieldGlassSAP met la main sur FieldGlass, éditeur d’une solution Cloud permettant de gérer les salariés occasionnels ainsi que les prestataires. Une solution qui apparaît finalement comme un point de jonction entre SuccessFactors (spécialiste de RH en Saas racheté par SAP) et Ariba (spécialiste de la gestion des achats dans le Cloud lui aussi absorbé par le premier éditeur européen). Selon la société, l’addition de cette offre à son portefeuille de solutions Saas lui permettra de répondre aux attentes des entreprises en matière de flexibilité des ressources humaines. Selon les chiffres présentés par l’éditeur, les entreprises dépensent chaque année 3 300 milliards de dollars pour payer des compétences non salariés et 67 % des nouveaux emplois créés depuis janvier sont des emplois temporaires.

FieldGlass valait déjà plus de 200 m$ en 2010

Basée à Chigaco et fondée en 1999, FieldGlass emploie 350 personnes. Sa solution est utilisée dans plus de 100 pays et en 16 langues (dont le français). Selon le communiqué diffusé par SAP, la firme est rentable depuis huit ans et a ajouté 2 millions d’utilisateurs à sa base installée en 2013.

Le montant du rachat n’a pas été dévoilé. Mais, quelques heures avant l’officialisation de ce rapprochement, Bloomberg parlait d’un investissement imminent de l’éditeur européen, investissement de plus d’un milliard de dollars. Le dernier tour de table de FieldGlass, en 2010, valorisait la société à plus de 220 millions de dollars.

Depuis 2010, SAP a dépensé plus de 12 milliards de dollars en rachats, dont près de 8 pour renforcer son portefeuille d’offres Saas. Rappelons que SAP vise entre 3 et 3,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires dans le Cloud en 2017, contre 758 millions en 2013. Soit une croissance moyenne de 35 % par an. A l’horizon 2017, l’éditeur explique aux investisseurs que, grâce au Cloud, ses revenus récurrents atteindront environ 65 % de son chiffre d’affaires total, contre 57 % aujourd’hui. A ce jour, SAP compte 35 millions d’utilisateurs de ses offres Cloud.

Signalons par ailleurs que, ce même jour, l’éditeur allemand a signé un accord de partenariat avec Adobe. La solution Marketing Cloud de ce dernier, fruit notamment du rachat du Français Neolane, va être portée sur Hana, la base de données In-Memory de SAP. La solution d’Adobe va également se rapprocher de Commerce Suite, progiciel pour la distribution spécialisé dans la gestion des contacts avec le client sur tous types de canaux. Une offre qui a rejoint le portefeuille de SAP là encore via un rachat, celui d’Hybris.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur