IBM : Kyndryl sera la spin-off de services gérés d’infrastructure

Business

Kyndryl. C’est le nom de la société distincte d’IBM qui proposera des services managés d’infrastructure à de grandes entreprises, dès la fin 2021.

IBM l’a annoncé le 12 avril. Une fois la scission opérée, Kyndryl sera le nom de l’entité en charge des services gérés d’infrastructure dont la multinationale IT veut se délester.

Kyndryl fonctionnera en tant que société indépendante. Ses revenus ? 19 milliards $. Son effectif mondial ? 90 000 personnes. Sa cible ? Les entreprises du classement Fortune 100.

Et une base installée de 4600 clients…

La spin-off sera basée à New York City et dirigée par Martin Schroeter. Il fut, entre autres, directeur financier puis vice-président en charge des ventes mondiales d’IBM. En janvier 2021, le groupe informatique l’a promu CEO de l’entité en devenir, dite alors « NewCo ».

Gérer et moderniser l’infrastructure IT

L’ambition affichée aujourd’hui par la direction de Kyndryl est la suivante : faire de la société une « référence mondiale » de la conception, de la gestion et de la modernisation d’infrastructures technologiques critiques de grandes entreprises et institutions.

Pour ce faire, Kyndryl pourra compter sur une base installée de plusieurs milliers de clients et travailler avec un écosystème étendu de partenaires technologiques.

La scission de la mulinatioanale est en cours et sera effective d’ici la fin d’année 2021.

IBM, avec Arvind Krishna aux commandes, conservera l’activité à plus forte valeur ajoutée de Big Blue : cloud hybride, intelligence artificielle, matériel, logiciels et conseil. Soit les trois quarts du CA annuel du groupe (59 Md$, dont 21,2 Md$ pour le seul cloud).

(crédit photo de une © IBM)

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT