Mac : Office et Firefox rejoignent la logithèque Arm

MacPoste de travail
Mac Arm Office Firefox

Firefox et la suite Office (à l’exception de Teams) proposent désormais des versions optimisées pour les Mac Arm.

Quelles applications fonctionnent sur les nouveaux Mac dotés de la puce Apple M1 ? « Does it ARM ? » est l’un des sites à avoir entrepris un recensement*.

Sa liste comprend actuellement près d’un millier d’entrées. Parmi les derniers ajouts, il y a le pack Office. Microsoft en a publié, ce 15 décembre, une mise à jour (version 16.44). Avec, à la clé, des binaires universels pour Word, Excel, PowerPoint, Outlook et OneNote – mais pas Teams.

Ces binaires universels contiennent deux versions de l’application : l’une pour les processeurs Intel, l’autre pour la puce M1.
De manière générale, on laissera le système choisir laquelle exécuter. À deux exceptions près. D’une part, si on compte utiliser le moteur ETL Power Query dans Excel. De l’autre, si on exploite un plug-in sans compatibilité native avec la puce M1. Dans l’un ou l’autre de ces situations, on forcera, dans les paramètres, l’utilisation de la version Intel sur la couche de virtualisation Rosetta 2.

Firefox s’y met aussi

Microsoft en profite pour rappeler l’existence d’une fonctionnalité récemment intégrée à Excel : Data from Picture. Principe : photographier un tableau avec un iPhone et pouvoir l’éditer directement sur Mac.
À venir dans les prochaines semaines : la prise en charge des comptes iCloud sur Outlook. Puis, début 2021, le partage d’agendas (en bêta) et une barre de dictée vocale (également pour Word).

La suite concurrente LibreOffice n’est pas encore officiellement adaptée à la puce M1. Elle peut toutefois s’exécuter en mode émulation.
Du côté des navigateurs, on aura noté, également ce 15 décembre, le lancement d’une première version native de Firefox. Mozilla promet, par rapport à la version Intel, un lancement 2,5 fois plus rapide et des web apps deux fois plus réactives (base : benchmark SpeedoMeter 2.0).
Chrome a lui aussi fait la transition, avec la version 87 lancée mi-novembre.

* Sur les quelque 1 000 apps listées, 40,8 % fonctionnent en natif ; 24,6 %, en émulation.

Photo d’illustration © Microsoft

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT