Opera Software met un coup de booster à son navigateur web

Poste de travail

Opera 21 intègre Aura, une technologie permettant d’accélérer l’interface utilisateur du butineur. L’application gagne ainsi en fluidité… sous Windows uniquement.

Les développeurs norvégiens d’Opera Software n’ont pas encore dit leur dernier mot. Leur navigateur, qui a basculé l’année dernière sur le moteur de rendu utilisé par Chrome, livrent aujourd’hui Opera 21 (sous Windows et OS X), lequel regroupe pas moins de 439 changements par rapport à son prédécesseur.

Le plus important est l’intégration d’Aura dans la mouture Windows de l’application. Aura est un sous-projet de Chromium qui vise à implémenter l’accélération graphique matérielle dans l’intégralité du navigateur, y compris son interface utilisateur. Cette dernière devient ainsi plus fluide et s’ouvre à l’intégration d’animations et d’effets plus complexes.

Notez qu’Aura n’est pas encore disponible sous OS X. L’éditeur précise toutefois que ce point n’est guère critique. De fait, Opera utilisant le framework Core Animation d’OS X, il profite d’ores et déjà de l’accélération graphique matérielle.

Toujours plus rapide

Autre nouveauté, la possibilité d’afficher l’intégralité de l’adresse d’une page (paramètres compris) et non plus une version condensée de cette dernière. Une fonctionnalité qui devrait plaire aux développeurs.

Enfin, des techniques permettent de réduire le temps de chargement du navigateur. Lors de la restauration d’une session de surf, il est par exemple possible de ne pas recharger le contenu des onglets tant qu’ils demeurent au second plan, ou encore de ne pas les recharger tous en même temps. Les onglets inactifs peuvent également être mis automatiquement en sommeil.

Sur les trente derniers jours, Opera est crédité de 1,43 % de parts de marché dans le secteur desktop (2,83 % en Europe). Il se taille toutefois un succès plus important sur les terminaux mobiles, avec près de 10 % de parts de marché (source StatCounter).

Crédit photo : © Opera Software


Voir aussi
Opera livre son navigateur Android Webkit en version finale
Opera Max réduit la consommation de données des terminaux Androidxxx


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur