Proofpoint : un LBO à 12 milliards pour Thoma Bravo

Business
Thoma Bravo Proofpoint

Acquéreur de Sophos en 2019 pour 3,9 milliards de dollars, Thoma Bravo débourse trois fois plus pour s’emparer de Proofpoint.

Proofpoint ne devrait pas passer le cap des dix ans en Bourse. La raison : sa probable acquisition par Thoma Bravo. Les deux parties viennent effectivement de s’accorder sur un deal, à environ 12,3 milliards de dollars. Elles entendent boucler la transaction au 3e trimestre.

À 176 $ par action, la prime avoisine les 33 % par rapport au cours de clôture du précédent jour de cotation. Elle est du même ordre que pour l’éditeur franco-américain Talend, dont Thoma Bravo a annoncé, il y a quelques semaines, vouloir s’emparer.

Proofpoint n’est pas la première acquisition que Thoma Bravo réalise dans le domaine de la sécurité informatique. Il avait notamment mis la main sur Sophos pour 3,9 milliards de dollars en 2019*.

Proofpoint : un cinquième du business à l’international

Avec Proofpoint, le fonds américain met la main sur une entreprise qui revendique 3600 employés pour « plus de 8000 clients ». Mais dont la croissance ralentit et dont les résultats restent dans le rouge :

  • Chiffre d’affaires en hausse de 18 % entre 2019 et 2020, contre +24 % un an plus tôt
  • Différentiel de croissance du même ordre pour la marge brute (+19 % vs +27 %)
  • Résultat d’exploitation stable : 95 millions de perdus en 2020, contre 105 millions en 2019 et 102 millions en 2018
  • Augmentation des pertes : 164 millions en 2020, contre 130 millions en 2019 et 104 millions en 2018

La part du marché américain dans les ventes de Proofpoint reste importante : près de 80 % des revenus. Elle n’a quasiment pas évolué entre 2019 et 2020. Dernièrement, l’éditeur avait schématisé son marché potentiel comme suit.

prévisions Proofpoint
(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

T. Rowe Price, The Vanguard Group et BlackRock étaient, au dernier pointage, les principaux actionnaires de Proofpoint. Le premier, avec environ 13 % du capital ; le deuxième, 9 % ; le troisième, 5 %.

* Symphony Technology Group a décidé d’engager à peu près la même somme dans le rachat des activités B2B de Symantec. Une opération officialisée début mars. Elle fait suite à une autre acquisition dans le même secteur : celle de RSA Security.

Photo d’illustration © Yu. Samoilov via Foter.com / CC BY

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT