Qui succèdera à Jean-Ludovic Silicani à la tête de l’Arcep ?

GouvernanceMobilitéOperateursRégulationsRéseaux
Jean-Ludovic Silicani, président de l'Arcep (mars 2013)

Jean-Ludovic Silicani quittera son poste de président de l’Arcep début janvier. Plusieurs noms circulent pour lui succéder et apporter un regard neuf au secteur des télécoms.

Qui succèdera à Jean-Ludovic Silicani ? La mission du président de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) s’achevant à la fin de l’année, le 3 janvier précisément, plusieurs noms commencent à circuler.

Parmi ceux–là, ceux de Pascal Faure et Sébastien Soriano, rapporte Le Figaro. Le premier est directeur général de la DGE (direction général des entreprises); le second est un fidèle de Fleur Pellerin depuis 2012. D’abord comme directeur de cabinet au ministère lorsque la ministre était déléguée à l’Economie numérique, aux PME et à l’Innovation. Et, depuis 2014, comme conseiller spécial depuis la nomination de Fleur Pellerin à la Culture.

Fin connaisseur des télécoms

Si les deux hommes sont diplômés de Polytechnique et de Télécom ParisTech, l’Arcep n’est pas une terre étrangère à Sébastien Soriano. L’ingénieur en chef du Corps des Mines né en 1975 a rejoint le gendarme des télécoms en 2004 pour y superviser les marchés mobiles, puis comme directeur de la régulation des marchés haut et très haut débit en 2007 avant d’être nommé rapporteur général adjoint en 2009.

C’est ce fin connaisseur du secteur qui remporterait l’adhésion des opérateurs. Ceux-là veulent tourner la page Silicani à qui il est reproché une vision trop consumériste avec l’attribution de la quatrième licence mobile à Free qui a entrainé les trois opérateurs historique dans une spirale concurrentielle rognant les marges au détriment des investissements. La prochaine vague du secteur portera sur la construction du très haut débit, fixe avec la poursuite du plan Très Haut Débit du gouvernement, et mobile, notamment avec l’attribution de la bande des 700 MHz en 2015, ainsi que les questions autour de la consolidation du secteur amorcée avec le rachat de SFR et Virgin Mobile par Numericable/Altice.

L’Arcep réaménagée

L’Autorité installée à Montparnasse pourrait elle-même connaître des transformations. Le nombre des membres du collège pourrait être revu à la baisse passant de neuf à cinq et un rapprochement avec le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) n’est pas à exclure.

Le nom du successeur de Jean-Ludovic Silicani, nommé par le président de la République, sera normalement connu en janvier. Reste à savoir si ce sera avant ou après la fin de mandat de l’actuel président de l’Arcep.

(Article mis à jour le 23 décembre 2014.)


Lire également
Jean-Ludovic Silicani, quatrième président de l’Arcep
Fusion entre l’Arcep et le CSA : le retour
Le marché des télécoms recule de moins en moins en France


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur