Record trimestriel pour Apple : +78% de bénéfices

MacRéseaux

15,7 milliards de dollars de chiffre d’affaires et 3,25 milliards de bénéfice net, soit  78 % de bénéfices en plus. Mac et iPad en force, Apple bat tous les records.

Lors du 3ème trimestre de son exercice fiscal 2010 *, Apple a réalisé 15,7 milliards de dollars de chiffre d’affaires et 3,25 milliards de bénéfice net, soit une augmentation de ses bénéfices de 78 %. Un chiffre record.

« Ce trimestre a été vraiment phénoménal et a dépassé toutes nos attentes avec, notamment, le lancement de produit le plus réussi de l’histoire d’Apple avec l’iPhone 4 », a déclaré Steve Jobs, fondateur et patron d’Apple.

Presque 6 milliards de chiffres d’affaires en plus en un an

Oubliée la conférence de presse du 16 juillet dédiée aux problèmes de l’iPhone 4, Steve Jobs est dans ses petits souliers à l’annonce des résultats de la firme de Cupertino. Jamais encore, elle n’avait engrangé autant d’argent. En comparaison, en 2009 à la même époque, la firme affichait un chiffre d’affaires de 9,73 milliards de dollars et un résultat net trimestriel de 1,83 milliard de dollars. Presque 6 milliards de chiffres d’affaires de différence en un an et presque 1,5 milliard de bénéfices supplémentaires pour ces trois derniers mois par rapport à la même époque en 2009.

D’excellents résultats dus aux ventes de Mac, les « meilleurs ordinateurs personnels au monde » dixit Apple, écoulés à 3,47 millions ce trimestre (33 % d’unités supplémentaires vendues) et dus aux iPod, 9,41 millions vendus (-8% par rapport à 2009), ces appareils qui mènent la « révolution de la musique numérique ».

Disponible dans 19 pays, l’iPad s’est écoulé à 3,27 millions d’unités

Ces excellents résultats sont aussi dus aux ventes de l’iPhone, indique Apple. 8,4 millions distribués à travers le monde, soit 61 % de croissance en volume par rapport au même trimestre de l’exercice précédent. Les ventes des différents modèles de smartphones ne sont pas détaillées mais Apple met en avant le lancement de l’iPhone 4. Son dernier téléphone intelligent s’est écoulé à 1,7 million d’exemplaires dans le monde du 24 au 26 juin, les trois premiers jours de son lancement. Des ventes qui ont surpassé les lancements des précédents iPhone, dont le premier modèle est sorti en 2007.

Si les ventes de l’iPhone 4 ont connu un démarrage spectaculaire, elles se sont très probablement ralenties avec la découverte des problèmes de réception du smartphone à peine quelques jours après le lancement. Toutefois, le destin partiellement assombri d‘Apple a pu compter sur le succès du «magique» iPad.

Commercialisée dans dix pays du monde (**), la tablette numérique de la pomme s’est vendue à 3,27 millions d’exemplaires précise la firme californienne. Conclusion, la saga Apple n’est pas prête de s’arrêter. Entre deux chiffres et des déclarations auto-congratulantes, Steve Jobs répète : «L’iPad a connu un démarrage exceptionnel. Jamais autant de personnes n’avaient acheté un Mac ; et d’autres produits étonnants vont être lancés d’ici la fin de l’année.»

(*) Exercice fiscal clos au 26 juin 2010, il comprend les trois mois précédents

(**) L’iPad est commercialisé depuis le 23 juillet dans neuf autres pays supplémentaires : Autriche, Belgique, Hong Kong, Irlande, Luxembourg, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas et Singapour


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur