Surchauffe de l’iPad, les class action se multiplient contre Apple

Sécurité

L’iPad et l’iPhone 4, succès commerciaux et nouveaux talons d’Achille d’Apple. Une class action est aussi engagée contre l’iPad, surchauffant.

Les plaintes s’accumulent et auraient tendance à se ressembler chez Apple. Après les consommateurs d’iPhone 4 qui crient à l’esbroufe, voici les consommateurs d’iPad échauffés.

Échauffés c’est le cas de le dire, puisque ces derniers se disent victimes de la surchauffe de leur tablette tactile préférée. Que le temps vire à la canicule ou soit des plus cléments, rien n’y fait, l’iPad aurait des bouffées de chaleur. Ça ne vous rappelle pas quelque chose ? Mais si, en 2009, un certain iPhone avait les mêmes problèmes.

Regroupés en class action, un recours collectif, plusieurs américains, possesseurs d’iPad, ont donc porté plainte devant la cour fédérale d’Oakland. Ils dénoncent des tablettes qui «surchauffent très rapidement dans des conditions météorologiques standards ». Si la définition de ces conditions météorologiques « standards» laisse un peu perplexe, les plaignants, eux, sont bien réels.

Apple n’a pas encore réagi. À titre d’information sur son site, la firme précise dans ses « conditions ambiantes » que les températures d’utilisation recommandées vont de 0° à 35° C, plus restreintes forcément que les températures de stockage de -20° à 45° C.

Le monde d’Apple est sans doute merveilleux mais il est, sans conteste, en dents de scie ces derniers temps. Succès commerciaux ( l’iPhone 4 écoulé à plus de trois millions d’unités ), excellents résultats semestriels ( 13,5 milliards de dollars ), mais poursuites judiciaires (problèmes de réception de l’iPhone 4), conférence de presse express pour annoncer des solutions d’urgence, à l’image du boitier que Steve Jobs paie de sa poche…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur