Le très haut débit porte la croissance du marché Internet fixe en France

Réseaux

Avec plus de 700 000 foyers abonnés, le marché du très haut débit progresse de près de 40 % en un an en France. Contre 5 % pour le haut débit.

Le marché du haut et très haut débit fixe poursuit sa croissance en France. En un an, il a attiré 1,3 million de nouveaux foyers. Soit une progression notable de 6 %, pour un total de 23,1 millions d’abonnés au 31 mars 2012, selon les chiffres de l’Observatoire des marchés de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes). Et 335 000 abonnements supplémentaires sur le 1er trimestre 2012.

Les technologies xDSL (essentiellement ADSL) concentrent la quasi-totalité des abonnements, avec 21,3 millions de lignes. Et 1,1 million de comptes haut débit par d’autres moyens (câble, BLR, Wifi, satellite). De son côté, le très haut débit profite désormais à 715 000 foyers, dont 220 000 en fibre optique et le reste (495 000) par le câble (FTTB/LA). À noter que, décalage des périodes étudiées oblige, Numericable revendique de son côté plus de 500 000 abonnés.

1,6 million de lignes FTTH

« En 5 ans, le marché français des services fixes à haut et très haut débit s’est ainsi accru de 10 millions d’abonnés, dynamisé par une croissance régulière et soutenue », note le régulateur. Globalement, sur l’année, la part du très haut débit augmente de 39 % contre 5,2 % pour le haut débit. Il n’en reste pas moins vrai que le déploiement de la fibre optique résidentielle (FTTH) reste d’une lenteur inquiétante. Essentiellement à cause des déploiements verticaux généralement suspendus aux accords des syndics d’immeubles. Et le blocage de Free (notamment sur Paris) pendant plus d’un an n’a pas arrangé les choses. Sous la pression de SFR et Orange, la filiale d’Iliad a d’ailleurs revu à la baisse ses ambitions sur la fibre.

Il n’en reste pas moins que les investissements se poursuivent dans l’optique. Au 31 mars, près de 1,6 million de logements étaient éligibles au FTTH. Soit 39 % de hausse en un an. Et près de la moitié des foyers bénéficient de l’offre d’au moins deux opérateurs (+182 %). Côté câble (FTTB/LA), pas moins de 4,4 millions de résidences sont raccordables. Au total, 5,46 millions de logements peuvent profiter du très haut débit (certains bénéficiant de la fibre et du câble). Mais à peine plus de 700 000 s’y abonnent. Soit 13 % des lignes très haut débit installées. Contre 10 % il y a 6 mois. Ça progresse.

(Article mis à jour à 18h22)

Crédit photo © Wong Sze Fei – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur