Un foyer sur cinq abonné au très haut débit en France

Réseaux

Plus de 1,8 million de foyers profitent du très haut débit en France. Majoritairement grâce au câble. Mais le tout fibre optique (FTTH) se déploie plus vite.

Le très haut débit (THD) poursuit sa marche en France. Au troisième trimestre, le pays compte près de 1,85 million d’abonnements THD, selon l’Observatoire des marchés de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes). Soit 81 000 nouveaux abonnés par rapport au précédent trimestre et 355 000 en un an (+24%). Les abonnements au très haut débit comptent désormais plus de 20% de l’ensemble des 9,13 millions de logements éligibles au très haut débit.

La fibre progresse plus vite que le câble

Un quart (465 000) seulement de ces abonnements vient des raccordements optiques d’Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom, mais ceux-ci progressent de 55 000 comptes sur la période (et de 70% sur un an). Sensiblement plus vite que le câble de Numericable (+30 000) pour 1,38 million d’abonnés au total (28% sur un an). Notons que les liaisons câble entre 30 et 100 Mbit/s diminuent très légèrement (de 4000) sur le trimestre au profit de celles à plus de 100 Mbit/s (+34 000), ce qui s’explique essentiellement par les améliorations des capacités du réseau câblé.

Plus globalement, notons que 400 000 foyers sont désormais raccordés au haut débit par des moyens alternatifs à l’ADSL ou la fibre (satellite, Wifi, câble, BLR…) contre 370 000 au deuxième trimestre, mais 411 000 en 2012. Allez comprendre ! Au total, la France compte 24,64 millions d’abonnements haut et très haut débit (dont 22,8 millions en ADSL).

Arcep haut débit 2013T3

Plus de 9 millions de foyers éligibles

La hausse des abonnements THD est soutenue par la progression, dynamique, du déploiement du réseau. Au 30 septembre, la France compte 9,1 millions de logements éligibles. Soit une modeste progression de 4% qui cache celle bien plus rapide des raccordements optiques (FTTH). Avec 2,74 millions de foyers raccordés, la croissance sur ce segment s’élève à 40% sur l’année. Dont 1,4 million éligibles via la mutualisation des réseaux, qui couvre désormais plus de la moitié du parc (51%).

Le FTTLA/HFC (optique en terminaison coaxiale) progresse pour sa part de 1,5% à près de 8,6 millions de logements. Un taux plombé par le recul de 6% des liaisons à 30 Mbit/s qui touchent aujourd’hui 3,5 millions de résidences.

Le génie civil en hausse de 47%

Cette hausse globale des déploiements THD se traduit notamment par la progression du volume de linéaire de génie civil loué à Orange (les fourreaux où passent les câbles). L’opérateur historique d’infrastructure revend aujourd’hui l’accès de 11 993 tronçons de déploiement de fibres optiques à ses concurrents. En hausse de 47% sur l’année.

Notons enfin que, commercialisées à l’échelle nationale depuis le 1er octobre dernier, les liaisons VDSL (qui améliorent potentiellement les débits de 16% des lignes ADSL) ne seront comptabilisées que lors du prochain observatoire de l’Arcep.

Arcep FTTH mutualisation 2013T3

crédit photo @ thieury – shutterstock


Lire également
La croissance tranquille du très haut débit en France
Revenus en baisse confirmés pour les opérateurs au premier trimestre 2013


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur