Cloud

Le Cloud Computing est un mode de fourniture des services informatiques, que l’on parle de ressources matérielles (puissance de calcul ou stockage) ou de logiciel. Le principe repose sur des équipements déportés chez le fournisseur de service et mutualisés entre plusieurs clients, qu’il s’agisse d’individus ou d’entreprises.
Entreprises et consommateurs payent ces services à l’usage et ne connaissent pas les caractéristiques techniques du Cloud. Le NIST (National Institute of Standards and Technology) américain définit le Cloud comme « l’accès via un réseau de télécommunications, à la demande et en libre-service, à des ressources informatiques partagées configurables ».
Le Cloud Computing est associé à un certain nombre d’avantages : ressources en self-service, capacité à s’adapter à la demande en temps réel (on parle d’élasticité), mutualisation des équipements débouchant sur une baisse des coûts et absence d’investissements dans des serveurs et autres équipements installés sur site.

shutterstock_222067444

Coup de pouce fiscal pour les serveurs, la fibre et le HPC

Pour soutenir l’investissement productif en France, la mesure de suramortissement permettant aux entreprises d’amortir des biens à 140 % de leur valeur a été prolongée d’un an. Et les réseaux fibre optique, les serveurs informatiques et les supercalculateurs sont désormais concernés.

voies rails

IT bimodale : pourquoi ça ne marchera pas

Et si l’IT bimodale défendue par Gartner n’était qu’une façon pour la DSI de maintenir un quasi statu-quo ? C’est la thèse défendue par Forrester, qui n’hésite pas à dézinguer frontalement l’approche de son concurrent.