Diversité : Microsoft en voie de féminisation de ses effectifs

Gouvernance

Désormais, 29% de l’effectif mondial de Microsoft est féminin. Mais les femmes restent largement sous-représentées au top management et dans les fonctions IT.

Après Google, LinkedIn, Yahoo, Facebook, Twitter et Apple, Microsoft publie ses chiffres sur l’inclusion et la diversité de ses effectifs. La sous-représentation des femmes et des minorités ethniques est une constance dans l’industrie IT américaine. Malgré une communication bien huilée, la firme de Redmond ne déroge pas à la règle.

17% de femmes dans l’IT

Microsoft emploie plus de 128 000 personnes dans le monde, dont 71% d’hommes et 29% de femmes au 30 septembre 2014, une répartition quasi-similaire à celle de ses concurrents désormais. Mais la sous-représentation des femmes est toujours plus marquée au top management. Parmi les dirigeants de l’éditeur, on ne compte plus que 17,3% de femmes, un taux inférieur de 11 points à celui publié cet été par Apple. Dans les métiers IT, même tendance : 82,9% des informaticiens employés par Microsoft sont des hommes, 17,1% sont des femmes. En revanche, elles sont 44,5% dans les fonctions « non-tech » (marketing, RH, administration, etc.) parfois moins rémunératrices.

Microsoft peut mieux faire

Aux États-Unis, où les statistiques ethniques sont autorisées, l’effectif de Microsoft est « blanc » à 60,6% (ce taux passe à 72,2% chez les dirigeants). Comme dans d’autres groupes américains de haute technologie, les personnes qui déclarent une origine asiatique constituent la minorité la plus représentée (28,9% de l’effectif américain de l’éditeur, 35,3% dans les métiers IT et 20,7% de dirigeants). Le CEO de Microsoft, Satya Nadella, est lui-même né en Inde.

« La diversité et l’intégration constituent un impératif économique. La diversité doit être une force et un avantage concurrentiel pour nous », a déclaré Lisa Brummel, vice-présidente en charge des ressources humaines chez Microsoft, dans une note à l’attention de ses collaborateurs. « Sur un an, a-t-elle ajouté, nous avons fait des progrès constants en la matière, le pourcentage de femmes dans notre effectif mondial, par exemple, est passé de 24% à 29%… Mais nous pouvons tous convenir que beaucoup de travail reste à faire pour accroître la diversité au sein de notre entreprise et dans l’industrie technologique ».

crédit photo © Semisatch – Shutterstock


Lire aussi

– Diversité : Apple compte trop d’Adam et pas assez d’Eve
– La diversité est aussi en panne au sein de Twitter


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur