Covid-19 et DSI : 5 grandes orientations pour 2021

CloudDSIExternalisationPolitique de sécuritéProjetsSécurité
dsi-innovation-gartner

Travail à distance, cybersécurité et cloud sont des opportunités clés pour les DSI qui veulent réussir l’après-crise du Covid-19, selon le cabinet Kearney.

Mobilité, sécurité cyber et nuage informatique sont au coeur des recommandations du cabinet Kearney à l’attention des directions SI qui préparent l’après-crise du Covid-19.

La multinationale du conseil en stratégie anticipe la relance et livre aux responsables des systèmes d’information ses recommandations pour 2021 et au-delà.

Cinq grandes orientations se profilent :

1. Piloter le travail à distance

Les départements IT se trouvent déjà dans l’obligation de concilier « travail à distance et agilité », avec méthode et en fonction des moyens dont ils disposent. L’enjeu d’avenir porte sur la conduite du changement et la capacité d’adaptation des utilisateurs métiers.

L’accès aux outils collaboratifs ne suffit pas. La formation et l’engagement des utilisateurs sont d’autres enjeux. Les DSI ont tout intérêt à contribuer, à défaut ils se retrouveraient dans l’ombre.

2. Soutenir la cybersécurité

Qu’ils soit partiel ou à temps plein, le télétravail, qui repose encore souvent sur des réseaux domestiques non sécurisés, expose davantage les systèmes d’information des entreprises aux risques cyber.

Les départements IT devraient renforcer la sécurisation de l’accès aux ressources de leur entreprise quel que soit le lieu de connexion des équipes. La gestion des identités et des accès (IAM) fait donc partie des priorités, tout comme la protection de données.

3. Prioriser les partenaires IT

La résilience des fournisseurs de prestations externes devrait aussi faire l’objet d’une attention renforcée des DSI. Il s’agit, entre autres, de distinguer les fournisseurs de prestations critiques pour les intégrer dans une approche de travail/pilotage à distance.

4. Défendre une adoption massive du cloud

Le cloud est, avec la cybersécurité, l’un des domaines d’après-crise les plus porteurs. Les DSI ont donc intérêt à renforcer leur expertise du cloud hybride (public/privé) et du multicloud (plusieurs forunisseurs) pour optimiser leurs investissements.

Selon le groupe Kearney, les services critiques devraient être (ré)internalisés « pour mieux en maîtriser les risques ». L’externalisation IT (pour l’offshore « non-critique » et le nearshore « en zone euro ») restant une option pour « baisser les coûts », selon le groupe de conseil.

Les responsables IT devront aussi trouver l’équilibre entre les développements internes de solutions « maison » et l’achat de technologies tierces.

5. Soutenir la numérisation des métiers

Contribuer à faire de la numérisation des métiers et des échanges « un élément de différenciation » porteur d’avenir pour de nombreux secteurs, est un autre défi.

(crédit photo © shutterstock)

—————————————————————————————————————————

Comment le Covid-19 a transformé l’approche de la Digital Workplace ?
Venez partager les retours d’expérience et les bonnes pratiques  à Workplace Paris le 10 septembre : inscrivez-vous ci-dessous.

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT