Malwares : Apple admet une recrudescence sur Mac

MacMalwaresPoste de travailSécurité
Apple macOS 10.12

Le responsable de l’activité logiciel d’Apple, Craig Federighi, admet que les Mac contiennent une « quantité inacceptable » de logiciels malveillants.

La déclaration sonne comme un aveu. Dans le cadre du procès qui oppose Apple à Epic Games, le  Vice President of Software Engineering, Craig Federighi, a admis que qu’il n’était pas satisfait de la quantité de logiciels malveillants sur le système d’exploitation MacOS.

Une confirmation de l’alerte lancée en février dernier par le chercheur en sécurité Patrick Wardle. qui avait mené une expérimentation  révélant l’existence d’un malware  dans une version native à la puce M1.

Rattaché à Pirrit, une des familles d’adwares les plus actives sur Mac, il complète la version conçue pour les Mac Intel, l’ensemble étant distribué sous la forme d’un binaire universel. La souche était hébergée sur VirusTotal depuis le 27 décembre 2020. 

MacOS moins sécurisé que iOS

«Aujourd’hui, nous avons un niveau de logiciels malveillants sur Mac que nous ne trouvons pas acceptable et qui est bien pire que sur  iOS», a déclaré Federighi, cité par CNBC .

Selon lui, le téléchargement de logiciels à partir d’Internet sur des Mac est «régulièrement exploité» et le système d’exploitation de l’iPhone, iOS, a un niveau de protection  «considérablement plus élevé».

Il a ajouté qu’Apple avait trouvé et supprimé environ 130 types de logiciels malveillants sur les Mac l’année dernière, qui avaient infecté des centaines de milliers de systèmes d’utilisateurs, contre trois types de logiciels malveillants qui avaient infecté les iPhones.

Et le problème pourrait s’aggraver, après qu’il ait été signalé qu’Apple était au centre d’un incident de ransomware après que l’un de ses fournisseurs, Quanta Computer, basé à Taiwan, a été piraté le mois dernier.

Avec Tom Jowitt, Silicon.co.uk

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT