Le marché des télécoms soutenu par le M2M et les forfaits sans engagement

M2MMobilitéRéseaux

Le marché des télécoms français compte plus de 78 millions de cartes SIM au 30 juin 2014. Un marché toujours soutenu par le M2M.

Le marché des télécommunications a poursuivi sa croissance en France au deuxième trimestre. Selon les derniers chiffres de l’Observatoire des marchés de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes), près de 900 000 nouvelles cartes SIM ont été distribuées entre le 1er avril et le 30 juin 2014. Soit une hausse annuelle de près de 5%, constante depuis le milieu de l’année 2013, pour atteindre les 78,4 millions de puces télécoms en circulation (dont 75,2 millions actives).

Le taux de pénétration frôle désormais les 120% de la population. L’offre est notamment soutenue par le marché du M2M qui s’enrichit de 340 000 nouvelles cartes à puce pour atteindre les 7,6 millions de SIM. Une hausse annuelle spectaculaire de 25%. Il n’en reste pas moins que cette hausse subit une décroissance depuis le début de l’année. Alors que les puces M2M avaient bénéficié d’un accroissement de 2,2 millions d’unités par an, le volume est tombé à 1,5 million en milieu d’année 2014. Hors SIM M2M dédiées à la communication entre machines, le taux de pénétration se limite à 107% de la population.

Ralentissement des forfaits

Soutenue par les offres sans engagement, les forfaits profitent toujours d’une croissance soutenue avec près de 55,7 millions de SIM. Mais les 676 000 nouvelles puces post-payées activées sur le trimestre subissent un ralentissement sensible à 6,9% de hausse annuelle contre 7,7% au premier trimestre. Un ralentissement qui semble profiter au parc du pré-payé qui, en tombant à 15,2 millions de SIM, freine sa chute de 8,8% contre 11,7% en début d’année.

Les offres sans engagement (et dont la période d’engagement est terminée) concernent désormais plus de 47% des forfaits. Elles ont connu une hausse de 8 points en un an. Avec près de 8,8 millions de SIM administrées, la part des MVNO (opérateur mobile de réseau virtuel) s’élève à 11,6% du marché, en augmentation fragile mais régulière depuis juin 2013.

crédit photo © lily – Fotolia.com


Lire également
L’Arcep plaide pour un secteur des télécoms redynamisé
Marché télécoms : la baisse des revenus des opérateurs se confirme en 2013


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur