Sigfox connecte les objets aux satellites d’Eutelsat

M2MMobilitéOperateursProjetsRéseaux
7 48 Donnez votre avis

Sigfox va s’appuyer sur la technologie bas débit SmartLNB d’Eutelsat pour opérer la communication des objets connectés sur l’ensemble de la planète.

Si Eutelsat commercialise avant tout des services de broadcast audiovisuel et d’Internet haut débit (via sa marque Tooway), notamment pour couvrir les zones blanches, l’opérateur d’une flotte de 38 satellites couvrant la quasi-totalité de la planète propose également une technologie à bas débit pour assurer les communications entre objets connectés : SmartLNB. C’est cette technologie que vient d’adopter Sigfox. L’opérateur français intégrera SmartLNB à son réseau à vocation mondiale dédié à l’Internet des objets (IoT) et au Machine-to-Machine (M2M).

Principal objectif : renforcer la qualité de service globale avec une large couverture, tout en participant à la mise en place d’une connectivité redondante à destination des applications critiques, que ce soit dans la surveillance, la maison connectée ou les réseaux énergétiques intelligents, indique ITespresso.fr.

Accélérer le déploiement à l’international

«Cette solution simplifie également le processus de sélection des sites où sont installées les stations émettrices-réceptrices », explique Rodolphe Baronnet-Frugès, vice-président exécutif de Sigfox chargé des réseaux et des opérateurs. L’adoption de SmartLNB doit aussi favoriser l’extension du réseau à l’international (plus d’un million de km² de couverture revendiqués au dernier pointage).

En première ligne, les États-Unis, dans l’optique de couvrir à terme toute l’Amérique du Nord. Sigfox se projette déjà vers d’autres régions du globe (Europe, Moyen-Orient, Afrique, Asie-Pacifique) en s’appuyant sur la constellation de satellites d’Eutelsat. L’entreprise dirigée par Ludovic Le Moan a également rejoint le programme Mustang de Airbus et du CEA-Leti pour le qui développement de solutions de réseaux satellitaires pour l’Internet des objets.

Le Luxembourg en cours de couverture

Autre chantier mené en parallèle, le déploiement de son réseau bas débit au Luxembourg en partenariat avec l’opérateur télécom POST Luxembourg et le fournisseur de solutions d’authentification et de mobilité RMS.lu. La fin du déploiement est attendue pour la fin de l’année.

Fort d’une levée de fonds de 100 millions d’euros en début d’année, Sigfox veut accélérer ses déploiements pour conquérir un maximum de points sur un marché convoité par nombre d’autres start-up mais aussi les opérateurs qui adoptent le protocole LoraWAN du consortium éponyme comme c’est le cas de Bouygues Telecom. Pour cela, Sigfox multiplie les partenariats. Récemment, l’entreprise a ainsi obtenu le soutien de Samsung qui intégrera le protocole du Français dans ses puces Artik dédiées aux objets connectés.


Lire également
Sigfox monte en puissance et recrute Anne Lauvergeon
Ludovic Le Moan (SIGFOX) : L’Internet des Objets par la 2G
Internet des objets : les wearables se connectent en LTE

crédit photo © 2014 Dan Taylor

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur