75 millions de cartes SIM en France, dont 6,5 millions pour le M2M

M2MOperateursRéseaux

En hausse de 5%, le parc des services mobiles est essentiellement portée par l’offre des connexions M2M en France. Les SIM M2M font ainsi un bond de près de 50 % en un an.

A 8,7 milliards d’euros, les revenus fixes et mobiles des opérateurs ont continué de reculer au troisième trimestre 2013. De 9,3% par rapport à 2012, selon l’Observatoire des marchés de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes).

Si le recul en valeur n’est pas discutable, particulièrement sur l’activité mobile – à -13,8% (3,75 milliards) contre -3,1% pour le fixe (3,7 milliards) -, la régression du revenu global est néanmoins accentué par la fusion entre France Télécom et Orange France en mai 2013. Celle-ci « a entrainé la suppression des flux financiers entre ces deux entités » à hauteur de 150 millions rien que pour le segment des services de capacité, indique le régulateur.

Arcep revenus T3Au total, avec les services de capacité, d’interconnexion à valeur ajoutée et les revenus annexes, le marché des télécoms français a généré un peu plus de 9,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires sur le trimestre. En recul annuel de 8,2% à périmètre constant.

L’usage de la voix ralentit

Le volume des consommations mobiles reste pour sa part en hausse avec 33,4 milliards de minutes (+13%). Il compense, certes insuffisamment, les baisses des coûts sur les terminaisons d’appels imposés par la législation, notamment à l’échelle européenne, en roaming.

En revanche, l’usage de la téléphonie fixe s’affiche en recul de 10% avec 22,9 milliards de minutes (dont 71% à partir d’une box). Au final, le volume global de minutes de communication continue de progresser, de 1,4 milliard (+2,5%), mais à un rythme inférieur aux 4% des deux précédents trimestres 2013. La voix tendrait-elle à céder sa place aux messageries et réseaux sociaux ?

Il est vrai que le volume de données mobiles explose de 58% à 40,3 To avec une moyenne mensuelle de consommation de l’Internet mobile de 195 Mo par utilisateur (très loin des 3 Go et plus proposés par les forfaits). La data mobile est portée par la progression des cartes SIM 3G (et désormais 4G) en hausse de 12% à 35,2 millions d’unités. Soit 47% d’un parc total de 75,5 millions de SIM actives (+5% en un an).

+48% pour le M2M

Un parc notablement alimenté par la progression des SIM exclusivement Internet qui atteignent les 3,7 millions d’unités (+9%) et, surtout, le marché du M2M. A 6,5 millions d’unités, les SIM M2M font un bond de 48%.

En revanche, si le nombre de SMS envoyés au troisième trimestre augmente encore de 2% à 44,8 milliards de messages par rapport au troisième trimestre 2012, son usage tend à régresser depuis le 1er trimestre (49 milliards). Ce troisième trimestre devrait marquer sa dernière progression annuelle avant une régression programmée au profit des applications de messageries.

A noter que 59 millions de minutes de communication ont été consommées depuis les cabines téléphoniques sur le trimestre. En chute de 65% et à peine 0,2% des quelque 23 milliards de minutes fixes du marché. Un usage de plus en plus anecdotique des « publiphones » qui a poussé l’Arcep à émettre un avis en début d’année sur la suppression de l’obligation de leur maintien par France Télécom.

crédit photo © HelleM – shutterstock


Voir aussi

Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur