Rosetta : Apple forcé à abattre ce pilier des nouveaux Mac ?

MacPoste de travail
Rosetta Apple

Des éléments découverts dans le code de macOS 11.3 bêta 3 ont soulevé des craintes quant à l’avenir de la couche d’émulation x86 Rosetta 2.

« L’installation de cette mise à jour supprimera Rosetta. » La phrase, découverte – en anglais – dans la dernière bêta de macOS, a suscité un certain emballement. D’autant plus qu’elle n’est pas seule. On trouve, dans le même code, un autre message relatif à la surcouche : « Rosetta n’est plus disponible dans cette région. Les applications qui [l’]exigent ne fonctionneront plus. »

Pour le moment, on n’a pas connaissance de cas de suppression effective de Rosetta. Reste toutefois le témoignage d’un utilisateur de Mac mini M1 localisé aux États-Unis. En décembre dernier, il avait signalé, sur le forum communautaire officiel d’Apple, un problème d’installation de la surcouche. « Rosetta n’est pas disponible », lui signalait macOS. Même chose en passant par le terminal. Un problème finalement résolu en redémarrant.

macOS Rosetta non disponible

Le fichier de configuration qui pourrait correspondre à la liste des régions exclues est actuellement vide.

Rosetta : la première version avait duré cinq ans

Tout est à mettre au conditionnel. Mais l’enjeu est important. Rosetta permet aux Mac dotés de puces M1 de faire fonctionner les applications conçues pour les Mac équipés de processeurs Intel. Ces dernières sont encore nombreuses à ne pas disposer d’une version Arm. InDesign et Illustrator en font partie chez Adobe. OneDrive et Teams chez Microsoft. LastPass et Bitwarden dans la catégorie des gestionnaires de mots de passe.

installation

Il est tentant de penser que des considérations de propriété intellectuelle entrent en ligne de compte. On se rappellera les menaces qu’Intel avait brandies voilà quelques années, à l’aube du retour de Windows sur Arm. Il avait prié les constructeurs de s’acquitter des licences adéquates pour mettre en place l’émulation x86.

Rosetta avait connu une première incarnation dans le cadre de la transition de PowerPC vers Intel, amorcée en 2006. Apple avait orchestré son retrait en 2011 avec OS X Lion (10.7).

À consulter pour aller plus loin sur le sujet :

Illustration principale © Apple

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT