Jean-Marc Ayrault

LibreOffice ou Microsoft Office ? Les ministères français hésitent encore

Près de 500 jours après la diffusion de la circulaire « logiciels libres » de Jean-Marc Ayrault, les ministères agissent en ordre dispersé. Si LibreOffice fait une percée dans plusieurs services, de l’Éducation nationale aux Finances, la Défense a reconduit le contrat-cadre – dit « Open Bar » – signé avec Microsoft.

Londres veut économiser en se passant de Microsoft Office… Et Paris ?

Bien décidé à réduire ses coûts informatiques, le gouvernement britannique veut mettre un terme à la domination d’un petit nombre d’acteurs IT, dont Microsoft, sur les marchés publics. Une migration massive vers des solutions Open Source est envisagée. En France, 16 mois après la circulaire Ayrault sur les logiciels libres, la situation évolue peu.

République Française

Contrat Microsoft-Défense : l’Open Bar reste ouvert jusqu’en 2017

À la demande de l’April, le ministère de la Défense a diffusé trois documents portant sur la reconduction du très critiqué accord-cadre signé en 2009 avec Microsoft. Le contrat portant sur 200 000 postes a été de nouveau signé avec la filiale irlandaise de l’éditeur américain. Et ce alors que Bercy continue de lutter contre les pratiques d’optimisation fiscale des grands noms des technologies.

Ecotaxe : Ecomouv’ déterminé à percevoir la redevance de l’Etat au plus vite

Le dispositif de collecte est prêt à être réceptionné par l’État, ont déclaré les dirigeants d’Ecomouv’ à la commission d’enquête sénatoriale. L’Etat devrait donc verser au consortium chargé de percevoir la taxe poids lourds en France près de 20 millions d’euros par mois. Et ce, malgré la suspension de l’écotaxe qui devait être lancée le 1er janvier.

Etat : la mutualisation des datacenters avance pianissimo

Le Comité de modernisation de l’administration, présidé par le Premier ministre, compte sur la rationalisation des datacenters de l’Etat pour économiser entre 500 et 800 millions d’euros par an d’ici 3 à 5 ans. Un chantier qui peine à démarrer alors que les premières réflexions remontent à… 2011.

Suspension de l’écotaxe : le scénario rêvé pour Ecomouv’ ?

Hier, le Premier ministre a suspendu l’application de l’écotaxe, qui repose sur un système M2M qu’installe Ecomouv’. Un consortium qui ne semblait de toute façon pas prêt à collecter cette taxe sur les poids lourds. Et qui est protégé par des indemnités plantureuses en cas d’arrêt du projet.