Royaume Uni

Atos veut mettre un terme à un contrat « mortel » au Royaume-Uni

La SSII française Atos tente de clôturer, avant le terme prévu en 2015, un contrat de plus de 100 millions de livres par an. Car ses équipes chargées par le gouvernement britannique de tests d’évaluation liés une allocation d’invalidité font l’objet de menaces de mort.

Optimisation fiscale : Facebook a un ami, les Îles Caïmans

Comme les Google, Amazon et autre Microsoft, Facebook utilise aussi l’évasion fiscale… Massivement. En 2012, le réseau social aurait exfiltré vers un paradis fiscal, les Îles Caïmans, 645 millions de livres gagnés au Royaume-Uni et dans d’autres marchés.