RECAP 2007 : Microsoft, entre transition, interopérabilité et normalisation

Logiciels

L’année 2007 aura été riche pour l’éditeur, et pas seulement en référence à son portefeuille de produits qui continue de s’étoffer

Comment caractériser l’année 2007 pour Microsoft ? Une année de conquêtes? Fidèle à sa stratégie l’éditeur a continué d’occuper le marché sur les secteurs qu’il domine, comme le système d’exploitation et la bureautique. Mais il a conquis aussi de nouveaux secteurs: ERP, BI (business Intelligence), communications unifiées.

L’année 2007 aura été également une année de séduction pour Microsoft. Pour élever ses formats de fichier au rang de norme, pour s’attribuer les faveurs de l’univers Open source professionnel, pour jouer l’interopérabilité afin d’atténuer les arguments antitrust qui animent ses opposants et de nombreux politiques.

2007 aura été une année de transition, avec le succès d’Office et les promesses de Windows Server 2008. Et même une année d’échecs et de déconvenues, entre la levée de boucliers contre Open XML, l’accueil froid que les entreprises réservent à Windows Vista, ou les vicissitudes sur Internet, où Microsoft rame toujours et encore…

Une année riche, pour les microsoftiens comme leurs opposants…

Rappelons tout d’abord que si Bill Gates, le cofondateur de Microsoft, n’est plus la première fortune mondiale, détrôné par un opportuniste opérateur télécoms mexicain, Microsoft va bien – Microsoft : bénéfice record depuis 8 ans, en hausse de 23% !

L’année a débuté en fanfare avec le lancement ‘public’ de Windows Vista et Office 2007 : Feu d’artifice pour le lancement de Windows. Si Office, avec son interface utilisateur revue et efficace, a immédiatement rencontré le succès, Microsoft Office 2007 : le succès est au rendez-vous, la situation de Vista est moins enviable, même si ce n’est qu’une question de temps…

Car Vista déçois ! Des tests de performances placent Vista loin derrière XP ; ou encore PC World : ‘Vista est le produit le plus décevant de l’année ‘.

Chez les professionnels, en particulier, Vista reste en retrait. Microsoft s’est, par exemple, vu contraint de prolonger le support de Windows XP. Les fabricants de PC ont même revu leur stratégie et continue de proposer XP en entreprises, comme Dell – Windows Vista: Dell fait marche arrière vers XP pour certains PC.

L’année aura également été riche en nouveaux produits ou nouvelles versions, comme Microsoft Project – Project EPM 2007 : mode Web et gestion de portefeuille, avant le PLM – Microsoft Visio – Microsoft révise sa vision de Visio – ou encore la communication unifiée – Microsoft franchit un nouveau pas vers la communication unifiée ; Office Live Meeting s’étoffe : multimédia, VoIP et vidéo 360. Sans oublier que l’éditeur s’investit également fortement dans les interfaces – Déficients visuels : Microsoft fait converger OpenXML et Daisy XML.

Sur le progiciel, Microsoft continue de construire sa stratégie, produits et partenariats. La dernière tendance ? Verticaliser ses offres, par des acquisitions – Microsoft poursuit ses acquisitions dans la santé – en interne avec l’évolution de sa gamme Dynamics – Microsoft Dynamics : un pas de plus vers les marchés verticaux – ou encore comme tout le monde en ciblant les PME – Microsoft revient en force sur le mid-market avec NAV 5.0 ; Microsoft et ses partenaires encadrent les marchés verticaux. Et jusqu’à s’afficher sous la norme NF – ERP : Microsoft Dynamics est certifié NF ! L’occasion de rappeler que l’éditeur reste fidèle à son modèle partenarial, même si les modèles Internet doivent le titiller fortement ! Microsoft, SOA, BizTalk et la stratégie S+S.

Un domaine encore où Microsoft compte briller, le calcul ou HPC – Microsoft va simplifier le HPC, enfin…

Face à l’Open source, Microsoft a-t-il mis de l’eau dans son vin ? L’éditeur joue ici un triple jeu… D’abord il maintient la pression et continue de se montrer vindicatif – Microsoft menace le milieu Open Source pour violations de brevets ; Microsoft dévoile un peu plus ses menaces contre Linux et le libre ; Steve Ballmer: ‘Les utilisateurs de Red Hat ont l?obligation de nous dédommager ‘.

Dans le même temps, il a élargi ses partenariats avec des acteurs du “libre”. Après le spectaculaire accord avec Novell, l’an passé, Microsoft s’est fait de nouveaux amis, Xandros, Linspire – Microsoft signe avec un nouvel ami Linux, ex-Lindows. L’éditeur est même allé plus loin, en ouvrant une (petite !) partie de son code – Microsoft ouvre le code de Windows – en faisant développer des traducteurs OOXML – Microsoft : le traducteur Open XML-ODF est disponible – ou en jouant au jeu des licences – Microsoft cherche un statut ‘Open source’ pour ses licences ‘source partagée’. Alors, Microsoft : le nouveau chantre de l’open source… ? Il vient en tout cas de frapper un grand coup en ouvrant le code Windows à Samba – Microsoft conclut un accord exceptionnel au service de Samba open source.

L’un des principaux combats à venir portera sur le client riche et le lecteur ‘universel’, un marché que Microsoft n’entend pas laisser à Adobe avec son duo Flash-PDF. D’où le lancement de Silverlight, plate-forme dédiée à la communauté de l’éditeur. Silverlight : Microsoft s’attaque au plug-in FlashMicrosoft Silverlight : ‘Notre plate-forme globale existe et elle est mature’.

Restent trois domaines sur lesquels Microsoft avance ses pions. Le jeu vidéo, tout d’abord, avec la Xbox 360, seule console de nouvelle génération disponible tout au long de l’année, malgré des difficultés de conception du produit qui ont amené l’éditeur à provisionner un milliard de dollars pour la maintenance et les échanges de machines – Une ‘class action’ contre Microsoft et sa Xbox 360. Et un succès planétaire, Halo – Microsoft touche le jackpot avec Halo 3.

Le gigantesque marché des technologies embarquées (embedded), ensuite, avec Windows CE – Marché des technologies embarquées : ‘Microsoft veut être moteur de sa croissance’ ; Technologies embarquées : Microsoft annonce Windows CE 6.0 R2. Et .NET Micro Framework – Microsoft .NET Micro Framework 2.0 est prêt pour embarquer.

Et pour finir la virtualisation, avec une offensive agressive contre le géant VMware – Virtualisation : Microsoft annonce son offensive anti-VMware – ou encore Virtual PC gratuit – Microsoft Virtual PC 2007 disponible gratuitement.

Plusieurs choses cependant vont continuer de peser sur Microsoft. Face à la justice ? L’Europe, tout d’abord, n’entend pas s’en laisser compter et confirme ses sanctions – La justice européenne rejette l’appel de Microsoft – Un nouveau plaignant vient même de s’annoncer – Opera dépose une plainte antitrust contre Microsoft.

Mais il y a une autre ‘affaire’ qui risque de pourrir le business de Microsoft – France : la vente liée épinglée par la justice.

Internet, ensuite, une véritable épine sous le pied de l’éditeur avec des concurrents comme Google qui reste une menace dans le modèle Microsoft. Certains l’ont payé, cher ! – Microsoft licencie Chr.Payne, VP: il n’a pas réussi à contrer Google. Des produits et projets qui se cherchent – Microsoft Windows Live n’est plus en bêta, mais se positionne en annexe de Windows – Et des prises de position stratégiques – Microsoft double Google et investit 250 M$ dans FaceBook ; Pour Microsoft, l’investissement dans Facebook est pertinent. Mais la position de Microsoft demeure ambiguë, à la limite du constat d’échec – Microsoft vs Google : ‘Les services en ligne n’ont pas pour vocation à remplacer le poste de travail’.

Format Office XML, vers la standardisation ? L’affaire Microsoft la plus virulente et polémique est liée à la tentative, supportée par l’ECMA, l’organisme européen de standardisation industrielle, de porter le format Office XML au rang de standard. Cette démarcher entre dans la stratégie d’interopérabilité de Microsoft – J. Paoli, Microsoft (XML) : ‘Nous vivons la plus grosse migration de l’histoire’ – mais elle a échoué à sa première étape, nationale – Normalisation Open XML : l’Afnor répond ‘Non, mais’ pour dire ‘Oui, si’… – et la seconde, ISO – La proposition de Microsoft d’ériger Open XML en norme ISO est rejetée. Ce n’est pas définitif, Microsoft critique – Microsoft critique fermement la décision de l’Afnor .A suivre…

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur