Navigateurs: Chrome explose en Europe, Internet Explorer plonge

CloudNavigateurs

AT Internet confirme la bonne santé de Chrome, qui conforte sa troisième place sur le marché des navigateurs web, derrière un Firefox hésitant et un Internet Explorer chancelant.

AT Internet vient de dévoiler les chiffres européens d’utilisation des navigateurs web pour octobre 2010. En une année, le paysage a beaucoup changé, les internautes privilégiant plus que jamais les solutions alternatives.

Chrome est le butineur qui a connu la plus large croissance, ses parts de marché étant montées de 3,1 % à 8,9 %. Dans le même temps, Firefox est passé de 28,6 % à 30 % de parts de marché. Les responsables de cette étude signalent toutefois que le navigateur de la fondation Mozilla marque le pas depuis trois mois (traduction : ses parts de marché chutent). Safari grimpe également (de 4,6 % à 6,7 % de parts de marché), tout comme Opera (de 2,1 % à 2,3 %). En toute logique, c’est Internet Explorer qui fait les frais de ces hausses : s’il était utilisé par 61,2 % des internautes en octobre 2009, il ne l’est plus que par 51,5 % d’entre eux un an plus tard, toutes versions confondues.

Les tendances exprimées par AT Internet sont conformes à celles obtenues par d’autres organismes d’études. Nous n’en dirons toutefois pas autant des résultats proposés ici. Ainsi, StatCounter présente un tableau très différent des parts de marché des navigateurs web en Europe (toujours au mois d’octobre 2010) : Internet Explorer (39,52 % de parts de marché) serait talonné par Firefox (38,66 % de parts de marché). Chrome s’en sortirait plus qu’honorablement (12,29 % du marché), alors que Safari et Opera seraient en coude à coude (4,55 % et 4,38 % respectivement).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur