Live Search, moteur de recherche de Microsoft, reste à la traîne

Régulations

Le taux d’utilisation du moteur de recherche de Microsoft aurait encore
baissé aux Etats-Unis. Mais celui de Yahoo également…

Cela commence à sentir l’échec pour Microsoft. Malgré la mise en ligne en septembre dernier d’une nouvelle version, la fréquentation de Live Search ne décolle toujours pas. Pire, elle baisserait.

Selon la dernière étude du cabinet Hitwise, le moteur de requête a rassemblé en mars dernier seulement 9% des recherches sur Internet aux Etats-Unis contre 13% un an plus tôt…

Ces piètres résultats commencent sérieusement à inquiéter les barons de Microsoft qui espéraient encore pouvoir rattraper le challenger numéro un : Google.

D’ailleurs, petit rappel, des têtes ont commencé à sauter. En mars dernier, Christopher Payne, VP de la division ‘Windows Live Search’ a été remercié par Steve Ballmer. Premier aveu d’un dysfonctionnement. Le programme, pourtant stratégique, Windows Live Search n’est pas satisfaisant.

Le “démissionné” a été remplacé par Steve Berkowitz, ‘senior vice-president’ recruté en 2006, en provenance du moteur de recherche Ask.com.

Car, Microsoft n’a pas l’intention d’abandonner son bébé, ainsi le groupe a décidé de mettre sur la table pas moins de 1,1 milliard de dollars par an.

L’idée de la firme de Redmond est de générer de nouveaux revenus par exemple en répertoriant les mots-clés utilisés par les abonnés de Live Mail (Hotmail).

Petite consolation pour le géant, si Live Search baisse en mars, c’est aussi le cas de son concurrent direct, Yahoo: le numéro deux affiche une part de marché de 22,26% contre 22,30% il y a un an. Quant à Google, il consolide encore sa place de leader avec une part de marché de 64% aux Etats-Unis, en hausse de 10% par rapport à mars 2006, selon Hitwise.

Enfin, 48 autres moteurs de recherche (!) se partagent tous les 5% restants de parts de marché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur