Mobiles : le Top 3 bouleversé

Cloud

Le leader Nokia n’est pas menacé, mais une chose est sûre, Motorola va perdre
sa place de challenger au profit de Samsung qui annonce des ventes record

Depuis des années, le Top 3 mondial des fabricants de téléphones était figé avec un leader incontesté, Nokia, et derrière l’américain Motorola, loin devant le sud-coréen Samsung.

Mais cette fois, les choses vont changer. La première place de Nokia n’est pas menacée, ses résultats ne sont pas encore connus, mais le géant finlandais a réalisé un bon deuxième trimestre et devrait même renforcer sa domination.

C’est entre Motorola et Samsung que les choses se jouent. Ce jeudi, le groupe américain publiait son deuxième ‘profit warning’ de l’année. Encore une fois, ses ventes seraient inférieures aux attentes. Le fabricant n’a écoulé que 35 à 36 millions de combinés, soit 32% (!) de moins qu’il y a un an. La mode Razr semble s’essouffler et Motorola n’a guère renouvelé sa gamme. Surtout, il faiblit fortement dans les marchés émergents.

Ce vendredi, le coup de grâce est venu de Samsung qui annonce un trimestre record en matière de mobile. Le sud-coréen indique qu’il a écoulé 37,4 millions d’unités. Il faudra encore que les instituts d’étude valident ces chiffres mais il semble clair que le géant asiatique a bien dépassé son concurrent américain, une première historique.

Sony Ericsson devrait conserver sa quatrième place mondiale devant LG (qui n’a pas annoncé ses résultats). Comme nous l’indiquions hier, le nippo-suédois a écoulé 24,9 millions de combinés portables au deuxième trimestre, contre 15,7 millions il y a un an.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur