Oracle World 2010: Le Sparc T3 bat à 16 cœurs et l’Exadata joue la force brute

RéseauxServeurs

Deux annonces matérielles majeures ont marqué les premiers jours de l’Oracle OpenWorld-Java One : un processeur de compétition et une bête de puissance. Will Sun survive ?

Avec tous ces événements, on aurait presque oublié que Sun produisait aussi des processeurs! Oracle nous le rappelle en annonçant le premier processeur à 16 cœurs Sparc V9 cadencés à 1,65 GHz, gravé en 40 nanomètres et doté de 128 threads par CPU : le Sparc T3.

Une puce déclinée en quatre serveurs

La gamme Sparc T-Series a été conçue pour les applications multi-threads/multi-process, les déploiements très sécurisés, les environnements virtualisés et la consolidation. Trois types de serveurs sont présentés. Le Sparc T3-1 est un rack 2U avec un processeur T3 à 16 cœurs, 256 Go de Ram, 6 slots d’entrées-sorties, 4 ports 1 Gigabit Ethernet et 2 ports 10 GbE, 16 disques et 16 VM Oracle maximum. Décliné en serveur lame Sparc T3-1B, il perd deux ports Gbe et 12 disques durs.

Le Sparc T3-2 est un rack 3U à 32 cœurs (256 threads), 512 Go de Ram, 10 slots d’entrées-sorties, 4 ports 1 GbE et 4 ports 10 GbE, seulement 6 disques maximum, mais jusqu’à 32 VM Oracle. Enfin, le Sparc T3-3, rack 5Ucontient 64 cœurs (512 threads!), 1 To de Ram, 16 slots d’entrées-sorties, 4 ports 1 GbE et 8 ports 10 GbE, seulement 8 disques maxi et jusqu’à 64 VM Oracle.

Le Sparc T3-1, un rack 2U avec un processeur T3 à 16 cœurs
Le Sparc T3-1, un rack 2U avec un processeur T3 à 16 cœurs

Fonctionnant sous Oracle Solaris (on s’y fera…) ou Oracle VM for SPARC, ces serveurs afficheraient selon l’éditeur les meilleures performances pour sa base de données et applications maison, tests à l’appui.

À noter : l’intégration de fonctions d’accélération du chiffrement et de virtualisation qui améliorent les performances en réduisant les coûts, autant d’atouts pour une infrastructure de cloud computing. « Et pour intéresser des secteurs comme la banque/finance et les télécoms fait-on remarquer chez Oracle. Le serveur Sparc T3-1 fournit 10 fois plus de performances en consommant moins de ressources système qu’Intel, et il utilise trois fois moins de surcharge processeur [overhead CPU] que les serveurs Intel. » Ce dernier restant évidemment un partenaire historique…

L’exadata Sun-Oracle accueille un grand frère

Oracle se réjouit du succès de sa ligne de gros serveurs Exadata, conçue en 2008 avec HP, et renouvelée en 2009 avec Sun. Cette dernière gamme, Oracle Exadata X2-2 ou Exadata V2, est proposée en version full, half ou quarter-rack selon les besoins.

Aujourd’hui, Oracle pousse la performance un cran plus loin en annonçant Oracle Exadata X2-8. Le principe de base reste : « Software from Oracle, Hardware from Sun ».

Destiné au transactionnel lourd (OLTP), au datawarehouse et à la consolidation d’applications, ce serveur à hautes capacités incarne « un grid très complet ou un cloud privé », selon Oracle.

L’Exadata Database Machine X2-8 est un système full-rack composé de deux serveurs de bases de données et de 14 serveurs de stockage. Chaque «serveur SGBD» rassemble 64 cœurs de processeur (8×8 cœurs Intel Xeon X7560), 1 téraoctet de mémoire, et au choix : 600 giga-octets de disques Sas High Performance ou 2 téraoctets de disques Sas High Capacity. Tout cela multiplié par deux!

Les 14 serveurs Exadata Storage totalisent 168 cœurs Intel et jusqu’à 336 téraoctets de capacité de stockage. Les 5 téraoctets de cache Smart Flash accélèrent les débits en conservant les données les plus demandées, tandis que la compression apporte un gain jusqu’à un facteur dix par rapport à une solution traditionnelle. Les clients peuvent choisir le système d’exploitation de leur Exadata Database Machine: le tout nouveau Oracle Unbreakable Enterprise Kernel ou Oracle Solaris 11 Express. Pour les besoins plus modestes, les modèles X2-2 sont toujours disponibles.

L’Oracle Exadata Database Machine X2-8, un système full-rack composé de deux serveurs de bases de données et de 14 serveurs de stockage
L’Oracle Exadata Database Machine X2-8, un système full-rack composé de deux serveurs de bases de données et de 14 serveurs de stockage

Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur