L’Internet vocal, parade contre l’illettrisme ?

Régulations

La recherche web vocale est maintenant très populaire. Dans le même temps, IBM souhaite interfacer les sites web avec les téléphones. L’accès vocal, prochaine évolution de la Toile ?

L’équipe de Proxima Mobile, le portail du gouvernement français dédié aux applications mobiles, s’attarde aujourd’hui sur la montée en puissance des fonctions vocales sur le web. Le site se fait tout d’abord l’écho d’une actualité d’Internet2Go, qui explique que des solutions comme Google Voice Search sont devenues particulièrement populaires. Cette dernière serait ainsi employée pour 25 % des requêtes effectuées depuis un terminal mobile Android aux États-Unis. Même constat avec Bing, qui affiche un taux de 20 % de requêtes vocales en provenance des terminaux mobiles.

Proxima Mobile met également en lumière le projet WWTW (World Wide Telecom Web), qui vise à permettre la consultation d’un site web en mode vocal. Ce projet, mené par l’équipe indienne d’IBM Research, a pour objectif de mettre le web à la portée des populations les plus défavorisées, qui n’ont pas le niveau technique requis pour accéder à Internet, ou qui ne savent tout simplement pas lire.

Selon le site Technology Review du MIT, cette technologie serait en cours de test auprès de 10.000 personnes habitant en Inde, en Thaïlande et au Brésil. Les services proposés permettent de consulter les cours du grain et des offres d’emploi. Les adresses web sont ici remplacées par des numéros de téléphone (faciles à mémoriser, même pour une personne ne sachant pas lire). Le site web appelé livre tout simplement ses informations sous forme d’un message parlé. L’utilisateur peut interagir avec l’automate au travers de commandes vocales.

Une idée intéressante qui pourrait trouver des débouchés dans d’autres secteurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur