Google et Microsoft poursuivis pour leurs «Maps»

JuridiqueSécurité

Transcenic, une petite société américaine, revendique des droits de licence sur StreetView de Google et StreetSide de Microsoft, notamment.

Se dirige-t-on vers une nouvelle affaire de violation de propriété intellectuelle par les grands acteurs du Web? La société Transcenic, basée à Lake Charles (en Louisiane), a porté plainte auprès d’un tribunal du Delaware contre Google et Microsoft qu’elle accuse de violer un brevet à travers leurs produits respectifs de cartographie, a rapporté l’agence Bloomberg. Transcenic, obscure société classée dans la production cinématographique et vidéo, et dont la masse salariale varie de 1 à 4, demande au juge de mettre un terme à ces pratiques et réclame des dommages et intérêts.

Sont particulièrement visés les services Google Earth et StreetView, et Microsoft StreetSide qui permettent de naviguer en 3D sur la planète et d’afficher une vue panoramique photoréaliste au niveau des rues. MapQuest, site de services d’itinéraires et filiale d’AOL, est également visé à travers son service 360 View (l’équivalent de StreetView).

Les récriminations de Transcenic portent visiblement plus sur les rendus 3D et photoréalistes que sur la technologie de navigation des services de cartographie. Déposé en 2000 et accordé en 2006, le brevet n° 7050102 au centre du litige se décrit comme « un système photographique à référence spatiale avec un dispositif de navigation ». Ce qui laisse une grande marge d’interprétation pour savoir si les géants du web s’en sont directement inspirés ou non.

Difficile de savoir si la plainte de Transcenic aboutira mais cela n’arrangera pas les affaires de Google déjà empêtré avec StreetView et la collecte illégales des données wifi toujours en cours d’instruction aux Etats-Unis. En France, Google a récemment été condamné par la Cnil à une amende record de 100.000 euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur