Le monde du libre renouvelle sa suite d’outils de compilation GCC

CloudOpen Source

Le GCC 4.6.0 propose un support de tous les prochains standards en terme de langages de programmation. Moderne, cette offre se veut également rapide.

Pilier du monde GNU, les outils de la suite GCC (GNU Compiler Collection) sont aujourd’hui utilisés pour compiler la plupart des OS libres, ainsi qu’une multitude de logiciels.

Avec le GCC 4.6.0, un gros ménage a été effectué au sein des architectures processeur ou système jugées obsolètes. Un nouveau mode d’optimisation –Ofast fait son entrée. Il permettra de créer des exécutables très rapides, au détriment d’un respect strict des standards. Enfin, une libraire permettant le support des nombres flottants en quadruple précision est ajoutée à cet ensemble.

GCC 4.6.0 supporte les langages de programmation Ada, C, C++, Fortran, Java, Objective-C et – c’est une nouveauté – Go, l’offre de nouvelle génération de Google. Le support de ces langages a été modernisé, avec une gestion préliminaire des standards (ou futurs standards), Ada 2012, C1X (C), C++0x (C++), Fortran 2008 et Objective-C 2.0.

Côté processeurs, chez ARM nous notons un support des Cortex-M4, une meilleure gestion des Cortex-A9 (unité multimédia Neon et coprocesseur arithmétique) et le support expérimental des Cortex-15. Les processeurs LEON (SPARC), z196 (mainframe IBM) et Loongson 3A (MIPS) sont également supportés par cette version du GCC.

Dernier point, le GCC 4.6.0 sera en mesure de créer des applications natives pour le système d’exploitation Android en utilisant la librairie C Bionic. Une fonctionnalité qui facilitera le travail de ceux désirant adapter des logiciels existants à cet OS mobile.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur