Lenovo ThinkPad X1 : l’ultraportable des cadres ?

Régulations

Il est cher, léger et solide, c’est le ThinkPad X1 de Lenovo, un ultraportable qui pourrait devenir le chouchou des entreprises. Il ne sera toutefois pas idéal dans le cadre de fréquents déplacements à l’extérieur.

Le ThinkPad X1 de Lenovo est un ordinateur ultraportable qui s’adresse aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers. Léger (1,7 kg), il n’en reste pas moins pourvu d’un écran LCD de 13,3 pouces et d’un processeur Intel Core i de dernière génération (« Sandy Bridge »). Nous avons déjà eu l’occasion de décrire les caractéristiques principales de cette machine. Toutefois, nous allons approfondir aujourd’hui cette étude, dans le cadre d’un essai réalisé au sein de nos locaux.

Nous faisons fi ici des benchmarks et autres tests avancés, pour nous concentrer sur un usage professionnel, combinant bureautique, accès à Internet et multimédia de base. Dans ce contexte, l’ergonomie, la fiche technique et l’offre logicielle de cet ultraportable restent les éléments les plus importants.

Une ergonomie sans failles, digne de Lenovo

Le design de la machine est une preuve du savoir-faire de la firme. Épuré, le X1 adopte des matériaux qui ont le bon goût de ne pas se laisser facilement marquer par les doigts. La connectique est particulièrement bien disposée. Sur les côtés se trouvent une prise combinée entrée et sortie audio (nous aurions préféré deux connecteurs séparés), un lecteur de cartes mémoire et une prise USB 2.0. À l’arrière sont disposés des sorties HDMI et Display Port, une prise e-Sata, un connecteur USB 3.0 et un port Ethernet Gigabit. Une offre complète et bien pensée.

À l’ouverture de la machine, l’écran de 13,3 pouces saute immédiatement aux yeux. De fait, il est protégé par une glace de type Gorilla, qui empêche les rayures, le rend très peu sensible aux traces de doigts, mais offre également une surface assez brillante (malgré un traitement antireflet visiblement assez efficace). Le tout reste parfaitement lisible en présence d’une forte lumière. Dans un environnement sombre, les choses deviennent limites, les reflets étant nombreux. Lenovo compense en partie ce défaut par une dalle LCD plus lumineuse que la moyenne.

Le clavier est un modèle chiclet, un choix imposé par la finesse de cette machine. Toutefois, les touches ont une taille et une course plus importantes que celles des claviers des netbooks. De plus, elles sont légèrement incurvées. Le tout est d’autant plus confortable que le X1 est pourvu de très nombreux raccourcis système. Petit bonus, ce clavier dispose même d’une fonctionnalité de rétro-éclairage. Seul regret, les touches de direction sont ridiculement petites. Dommage.

Passons enfin au dernier point, les périphériques de pointage. Le X1 dispose de deux dispositifs : un mini joystick, assisté de trois boutons (dont un dédié au défilement) et un touchpad de grande taille. Le premier est toujours aussi efficace, mais nécessitera un certain temps d’adaptation. Le second est au premier abord peu pratique, car les boutons sont fondus dans le touchpad. Ainsi, si vous n’y prenez pas garde, un clic droit peut rapidement se transformer en un clic gauche.

Un rapide tour dans l’outil de configuration du touchpad montre toutefois qu’un clic avec deux doigts permet d’appeler le menu contextuel avec bien plus de fiabilité. Ce dispositif pourra donc être aisément adapté à vos habitudes… à condition de passer quelques minutes à tester les options disponibles, lesquelles sont très nombreuses. Petit défaut, le passage du trackpoint au touchpad induit une petite latence, presque imperceptible, mais bien réelle. Aussi, s’il vous prenait l’envie d’utiliser les boutons du trackpoint en conjonction avec le touchpad, vous vous apercevriez rapidement que cela n’est pas très optimal.

Globalement, le ThinkPad X1 propose une ergonomie irréprochable. Attention toutefois, car contrairement à d’autres ultraportables, certaines fonctionnalités (clavier et dispositifs de pointage en tête) sont hautement flexibles. Pour en profiter au mieux, un passage dans la documentation et les paramètres de configuration reste obligatoire. Ce notebook se doit d’être domestiqué avant d’être apprécié à sa juste valeur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur