CloudOpen Source

Nokia s’éloigne de Qt qui reste soutenu par KDE et Canonical

qtdialogs
0 0 Donnez votre avis

Le framework Qt ne semble plus guère intéresser Nokia, qui en confie l’exploitation commerciale à une société tierce, Digia.

Dernier épisode d’une stratégie visant à éliminer les solutions open source de ses produits au profit de Windows Phone 7, Nokia vient de céder les droits de distribution de la licence commerciale du framework C++ Qt à Digia, pour un montant non communiqué. Certes, la compagnie est toujours propriétaire de cette technologie et promet de continuer à l’utiliser et à la faire évoluer.

Qt est pourtant tout sauf un boulet pour la société. Il est utilisé sous licence commerciale (payante donc) par près de 3500 entreprises de par le monde. Il est donc assez étonnant que le constructeur finlandais n’ait pas souhaité conserver cette technologie dans son giron, quitte à en faire une filiale indépendante. Avec cet accord, la firme s’enlève toute possibilité de faire de l’argent avec Qt. Sans intérêt commercial pour Nokia, il est plus que probable que tout développement de sa part cessera bientôt sur ce framework.

Difficile de savoir si Digia aura les reins suffisamment solides pour en assurer alors le développement. Il faudra donc peut-être compter sur la communauté pour sauver Qt des eaux. Les responsables de l’environnement de bureau open source KDE semblent prêts à reprendre la main sur ce projet (au travers d’une fondation indépendante, chose d’autant plus aisée que Qt est dorénavant accessible sous licence LGPL, et donc utilisable au sein de logiciels propriétaires).

Canonical se veut également positif : l’éditeur compte ainsi s’appuyer sur Qt pour l’environnement de bureau Unity de la future Ubuntu 11.10 « Oneiric Ocelot » (prévue pour octobre 2011). Rappelons enfin que Qt est en cours d’adaptation pour Android. Un travail réalisé par un développeur indépendant.